Préserver la qualité,
c'est d'abord préserver
l'environnement.
 
 

Consciente des enjeux écologiques, l’entreprise applique un cahier des charges environnemen-tal strict. Les fermes du Groupe font référence auprès des professionnels du secteur. Une démarche d’éco-certification de l’aquaculture malgache est en cours avec le WWF.

Plus de 97% de la mangrove d’origine a été préservée et même renforcée par la plantation de 650.000 pieds de palétuviers. Unima procède également à des programmes de reboisement d’eucalyptus, d’acacias, de tecks et de filaos.

Unima veille toujours à réduire au strict minimum l’impact de ses installations sur la nature et effectue un suivi environnemental serré de la faune, de la flore et de la qualité des eaux. Les sites du Groupe sont volontairement éloignés les uns des autres afin d’en préserver les écosystèmes et d’en renforcer la bio-sécurité.

Fort de son expérience pionnière dans l’aquaculture, Unima a choisi de relever un nouveau défi audacieux pour Madagascar : la culture de l’anacarde ou noix de cajou. Ce projet d’envergure a pour ambition la reforestation durable de 7.000 ha de contrées arides en voie de désertification par la plantation de plus d’un million et demi d’arbres.